• Hassan Aslafy

L'Islam en mouvement : émergence du féminin, démocratie, écologie, rationalité, spiritualité...


Les sites internet ci-après, la qualité de ceux et celles qui les animent en témoigne : il se passe quelque chose dans le monde musulman français et européen.

http://www.voix-islam-eclaire.fr/ http://mutazilisme.fr/ http://consciencesoufie.com http://campuslumieresdislam.fr http://fondationdelislamdefrance.fr

Des lignes bougent. Le traumatisme de Daesh a aussi été vécu comme une épreuve spirituelle violente par des millions de musulmans. Depuis 2001 mais plus encore depuis les attentats de ces dernières années, il se produit une forme de "résilience spirituelle".

Certains seront sceptiques parce qu'à leur yeux l'islam reste une religion qui cherche son avenir dans un passé mythique. Pour d'autres encore l'Islam reste une expression archaïque et impérialiste du sacré, repliée sur sa Oumma, et qui ne tolère la différence que pour la réduire en minorité dominée. D'autres enfin confinent cette religion dans les ghettos de leur peur, entre suspicion terroriste et incivilités des cités.


Mais je m'adresse ici à des curieux, des gens ouverts, et qui s'intéressent aux mouvements de fond qui traversent le monde contemporain. On sait à quel point l'islam accapare habituellement l'actualité "en négatif". Il est important de ne pas rester piégé dans l'ornière des préjugés et des à prioris et de rester intellectuellement disponible à "l'ouvert"... comme disait le poète Jean Mambrino.


L'islam sort progressivement de la gangue archaïque des précédentes décennies. Quand il était porté par des imams envoyés par les états du Maghreb et du Moyen-Orient, complètement décalés des réalités européennes. Quand il était sous contrôle, tantôt par des Etats extérieurs, tantôt par des mouvements idéologiques réactionnaires d'Iran et du Moyen-Orient, voire même par les deux à la fois ! Quand il était instrumentalisé par les collectivités locales sous la tutelle des grands frères pour drainer des électorats ou calmer "les banlieues" en accueillant avec complaisance des mouvements de prêcheurs du Pakistan. Tout cela a mené aux dégâts que l'on sait.


Heureusement, grâce aux pionniers comme Mohamed Arkoun, Abdelwahab Meddeb, et au sens des responsabilités de Khaled Bencheikh, qui pilote actuellement la Fondation de l'Islam de France, un élan de renouveau humain, théologique et spirituel traverse une composante importante de l'islam de l'hexagone. Ce renouveau est libre des anciennes tutelles. Il est soutenu par les institutions françaises et européennes, par des fondations et associations culturelles et cultuelles indépendantes.


Ce mouvement a un impact en France, mais aussi en Europe, en Occident et par ricochet vers les pays du Sud de la Méditerranée. Il est porté par nombreux nouveaux acteurs, théologiens, théologiennes, islamologues, chercheurs/chercheuses, historien(ne)s, journalistes, mais aussi de nombreux croyants qui affirment autrement leur "islamité", dans un environnement démocratique et laïque ouvert, une société de débat favorable au pluralisme religieux et respectant scrupuleusement la liberté de conscience. Il est rejoint par des théologiens, anthropologues, historiens du monde musulman de tous les horizons.


Cette génération est par ailleurs ouverte aux divers bouleversements qu'apportent la relecture des textes par l'historiographie et l'archéologie. Elle fait corps avec les évolutions sociologiques de la croyance qui devient moins "sociale", plus "spirituelle" et personnelle. Elle s'engage sur tous les fronts de la recherche en sciences humaines comme en témoignent les publications et le site internet de mon ami Reda Benkirane : https://iqbal.hypotheses.org/


Le soufisme dans sa composante spirituelle, éclairée et libérale - mystique, poétique et esthétique - est aussi un axe de cette nouvelle émergence.


Cette nouvelle génération a autre particularité : elle est constituée de nombreuses femmes engagées en première ligne comme théologiennes, imams, islamologues et militantes. A la suite de la sociologue marocaine Fatima Mernissi, elles n'hésitent pas mettre en cause les interprétations traditionnelles et patriarcales du Coran et de la jurisprudence islamique. Comme Hela Ouardi elles osent désormais sonder l'histoire des origines et questionner au plus sensible des contradictions des sources et des textes. Enfin comme les Imams françaises et européennes actuelles, elles portent haut une spiritualité de paix, de non violence, d'écologie et de pluralisme inter-religieux.

32 vues

© 2019 - Hassan Aslafy