• Hassan Aslafy

Pour faire face au brouillard qui vient... Osons de nouvelles communautés bienveillantes !


Un peu partout les fractures qui s'annoncent, les délitements, l'exacerbation des crises - collectives et personnelles, extérieures autant qu'intérieures - entrainent les esprits dans une spirale d'inquiétude. Et nous livrent démunis à un nombre impressionnant de marchands de croyances roublards et cupides, d'idéologues archaiques et véreux et marchands de sommeil de l'intelligence qui veulent profiter de la manne de cette anxiété collective montante !

Il devient important de ne pas céder au syndrômes de fuite qui semble affecter pas mal de monde ! Celui-ci prend sa source dans l'étrange mouvement de tourbillons qui nous éloignent insidieusement les uns des autres ! L'anxiété générale provoque les pulsions de meutes et de hordes collectives dont on pressent qu'elles vont se répandre.

Car l'imaginaire complotistes se débride avec sa recherche effrénée de coupables, les addications spiritualistes se multiplient comme des petits pains autour de "sauveurs" et du grand coach Jésus. D'autres sombrent dans l'amertume, le cynisme et la prédation d'un hyper-individualisme indifférent. D'autres encore veulent prêcher des causes pertinentes mais par des moyens infantiles de culpabisation ou carrément par la haine de soi et de l'espèce !

Sans oublier ceux qui rêvent d'en découdre pour toutes les raisons possibles - contre les juifs, les noirs, les arabes, les musulmans, les étrangers les lgbt - Et tourne le manège ! - ...et appellent de leurs voeux, de leurs peurs, de leurs ruminations amères et jouissives le grand soir gris de leurs cauchemars.

Face à ce tourbillon qui souffle le chaos et le non-sens, nous avons des atouts : celle du lien bienveillant et de l'intelligence collective, de la raison sensible et du patrimoine universel du vivant.

Ces atouts, face aux vagues troubles à venir ne doivent pas constituer du bla-bla de séminaire, des techniques facturées de coaching, mais des outils vitaux pour activer le monde à venir. Il est urgent de les mettre en oeuvre autour de communautés bienveillantes.

Des micro-communautés bienveillantes, non plus réunies autour d'une croyance mais autour de tous et de chacun, unis dans la biodiversité de ce qui nous fondent comme vivants, sensibles et conscients. Chacun riche de son chemin et de ses compétences mises en partage avec les autres.

Non pas des communautés où on se marchent sur les pieds, où l'on se donne des leçons, ou l'on idôlatre des mâitres, mais des réseaux souples, ubiquitaires, coopératifs, agiles, neuronaux, intelligents, artistes, inter-générationnels, fraternels comme des grappes de familles de coeur.

Qui peuvent s'étoiler dans des villes, des quartiers, et faire advenir des territoires vivants de sens, mettre à profit les réseaux sociaux et le voisinage pour construire des alliances au quotidien. Alliance, un mot rabougri qu'il importe de rafraichir en l'étalant au grand soleil du présent ! Alliance, un mot qui ne cesse de cheminer avec notre espèce !

Ces communautés bienveillantes, en réseau et non sectaires - pourraient tirer parti des extra-ordinaires savoir-faire et savoir-être que l'évolution collective a mis à notre portée : démocratie, communication et écoute, gestion des conflits, partages de compétences dans tous les domaines (thérapies, gestion, secteurs professionnels) et solidarités économiques actives, inter-spiritualité.

Nous préparons de telles communautés...Les Alliances KOON !


59 vues

© 2019 - Hassan Aslafy