• Hassan Aslafy

La foreuse du Sens !


Cher Yogi Beshbesh, vous qui êtes à la lisière des mondes et qui chevauchez le zèbre rayé du temps comment comprendre la subite accélération de cette horreur qui semble s'abattre sauvagement sur le monde ? Sur le monde musulman ? Sur la France ? Et qui semble de plus en plus s'inviter avec tout son frisson en chacun de nous ? Chaque jour j'ai le sentiment de manger des plats de tripes fumantes, de sentir la pointe effilée du couteau contre ma gorge, d'entendre les détonations, les cris d'innocents démembrés et de parcourir tout au long de mes nuits le silence macabre des plaines mornes aux soleils éteints. Après avoir lancé mon appel j'aperçu à travers l'écran de mes paupières Yogi Beshbesh virevolter dans un nuage d'air violet et prendre la forme du Simorgh. Cet étrange volatile initiatique dont il est conté parfois qu'il fut le sphinx d’Oedipe. - C'est la pression évolutive qui vous prend à la gorge petit me susurra l'auguste oiseau aux longs cils. Elle s'intensifie, s'amplifie et n'épargnera plus personne. A travers la peur et l'angoisse la foreuse du Sens va vous tarauder le ventre, l'âme et le coeur. Elle va accélérer la fissuration des cuirasses et des fausses sécurités. Elle va vous apprendre à vivre dans la nudité prophétique du vivant. Vous découvrirez ainsi la seule sécurité fondamentale : l'insécurité originelle et créatrice qui vous fonde. J'étais déconcerté. Aussi repris-je : certes Ô Maître d'entre les Maîtres en lesquels tous les Maîtres se résorbent- car c'est bien vous qui attestez par la sainte pirouette de l'esprit la fin consommée de tous les Maîtres ? - Maître disais-je, comment nous sortir de la démangeaison de cette horrible prurit d'angoisse ? Comment retenir les digues de la contagion violente ? Comment repenser socialement notre sécurité individuelle et collective ?

- Mon cher petit humain, rien de plus simple : assumez consciemment une pratique sociale et citoyenne de votre sécurité. Associez les instances musulmanes, les paroisses, les associations et les autorités civiles à votre vigie collective. Ce faisant vous apprendrez de nouvelles fraternités au lieu de creuser les tombes de vos différences. Mais pourquoi le monde musulman nous harponne-t-il si violemment ? - Ce n'est pas le monde musulman mais une secte qui le ravage de l'intérieur. Parce que le monde musulman tient dans son poing fermé le secret violent de sa fondation. La sienne fondation et celle des autres monothéismes. La rage des titans sectaires ne fait qu'accélérer l'avènement d'un monde inédit et encore impensé. Un monde dans lequel nous devenons tous habité par la prophétie et l'inquiétude. Un monde qui par la violence nous appelle tous à nous tourner vers chacun. C'est cette révolution que la radicalité islamique éperonne et accélère dans la violence volcanique de l'Esprit. En expulsant le noyau sectaire qui ombre le texte de son message et dont la Secte matérialise l'hideuse caricature, le monde musulman se libérera de la gangue qui l'étouffe et pourra retrouver les grands souffles chaotiques qui l'ont enfanté. Et, après avoir accéléré l'avènement prophétique de chacun, il pourra rejoindre le banquet gnostique du nouveau monde.

Car nous sommes confrontés à un étrange paradoxe : c'est au moment où se déchaînent les pulsions les plus primaires et quand s'obscurcissent tous les horizons que naissent et se cabrent les soleils à venir.


0 vue

© 2019 - Hassan Aslafy