• Hassan Aslafy

Une voie sagace : l'intelligibilité.


Nous sommes héritiers des vieux manichéismes boiteux. On pense l'évolution de la conscience comme un fait qui ne concerne que notre subjectivité personnelle et interpersonnelle. Le monde changerait ainsi par l'intérieur de soi, par la méditation, par des options de vie induites par des valeurs partagées, par une spiritualité.

Nous retrouverions ainsi la sérénité, la sagesse, la relation avec la nature... et pourrions ainsi nous retrouver en harmonie avec l'énergie créatrice.

Et si les choses "évoluaient" autrement ?

Si notre spiritualité elle-même était marquée en fait par un conservatisme imprégné des vieux manichéismes de l'homme déchu et qui ont projeté et détourné dans l'au-delà et les "autres mondes" les aspirations de notre espèce à transformer l'humanité et la terre ?

Et si une partie centrale de cette spiritualité portait encore les stigmates vivants des visions et des états de conscience issus de l'usage millénaire des psychotropes et des hallucinogènes toujours engrammés dans notre cerveau ?

Et si le tress, l'angoisse et la solitude dans un univers d'incertitude étaient précisément des moteurs évolutifs. Et si leur anesthésie par des états modifiés et "du bonheur-bien-être" non pas une transformation mais des échappatoires ?

Et si l'évolution de la conscience se faisait non pas dans la bulle méditative mais d'abord dans la relation intime avec notre corps. Dans, la matière et ce treillis émotionnel et vital qui vibre en continue dans notre ventre et au coeur de notre neuro-biologie ? Dans le noyau obscure de violence que nos canines acérées incarnent même dans nos plus beaux sourires.

Et si l'évolution de la conscience se faisait aussi "en dehors de nous" dans un univers "informé" qui a commencé l'aventure bien avant que nous ayons conscience ?

Et si le monde matériel tel que nous l'avons connu était en train de changer ? Si par des innovations inattendues et des interconnectivités qu'externalise notre intelligence sous la fome de nouveaux matériaux, de nouvelles conductivités, de nouveaux terminaux il se rendait perméable à de nouvelles aptitudes : s'il devenait plus conscient ?

C'est l'hypothèse qui mobilise et éclaire les bases de notre Institut et la notion de post-spiritualité évolutionnaire. Nous l'adoptons simplement comme une levier épistémologique intuitif puissant et efficace puisqu'il nous rend le monde plus intelligible. Car l'intelligibilité est notre reine, notre Shakti. De son arc sagace elle vise et pointe le coeur des choses. Elle ne recherche ni les états émotionnels, ni le bonheur : elle veut chevaucher la rude Connaissance en la saisissant par la crinière. Ses flêĉhes sont la logique, l'intuition du coeur, le discernement, le bon sens et la constante remise en question. Sa danse sorcière épouvante tous les dogmatiques et les imprécateurs. Tous les dominateurs aux langues doucereuses, tous les distributeurs du bien-être tarifé.

Elle sera notre boussole comme elle le fut depuis toujours. Tel une éléphante matriarche elle guide notre espèce dans la forêt obscure du temps. Vers le lent, le long chemin boréal de sa liberté.


2 vues

© 2019 - Hassan Aslafy