Les Aurovillages ! Des lieux pour fabriquer du néo-sapiens et pas pour retourner au paléo !

 

Aurovillage c'est une passion pour le futur de notre espèce. Une inspiration gourmande advenue en pédalant dans les voies cabossées d'Auroville, dans la lecture des agendas de Mère. Dans le feu de mes banlieues natives et celui des brousses arpentées avec les paysans du Sahel en calculant les ratios de leur production et les frais de scolarité de leurs enfants. Et de milles lectures et rencontres :  Mamadou Dia,  Jacques Bugnicourt,  Christia Sylf,  Dominique Aubier,  Mohamed Iqbal,  Teilhard de Chardin, Satprem, Silvio Fanti, Hampaté Ba, Le Clézio,  Ken Wilber, Jean Mambrino,  Michel Serres... et mille et une autres figures inspiratrices...

 

Nous avions toujours envie, à défaut de pouvoir vivre à Auroville, de vivre une vie évolutionnaire dans un lieu évolutionnaire. Nous rencontrions des lieux aux concepts trop souvent étriqués, archaïques, hantés par la nostalgie éco-ruraliste ou paysanne, bloqués dans le syndrôme contestataire. Ou alors des lieux new-age gourou-love, centré sur un l'expérience monopoliste d'un personnage charismatique. Ou alors des "anticontres" furieusement accrochés au système qu'ils abhorrent par la colle de leur haine.

Nous voulions des outils intelligents pour mieux comprendre le monde et le changer et pas entretenir les critiques manichéennes primaires du cerveau reptilien. Nous voulions des lieux de sciences du futur et de spiritualité ouverte, ou se concilient les deux approches et pas de vagueries spiritualisantes à l'eau de rose. Nous voulions des lieux pour fabriquer du néo-sapiens et pas retourner au paléo d'une nature idéalisée !

 

Les Aurovillages se veulent des lieux de résonnances actifs hors des modèles de pensée binaires archaïques et complotistes. On y pratique la permaculture intégrale ou l'on pense écosystème et écologie, mode de vies durables mais aussi sciences, histoire, héritages culturels, complémentarité des cultures, spiritualité et post spiritualité, géopolitique évolutionnaire, dialogues inter-religieux, anthropologie, mutation digitale, nouvelles économies. 

Enfin nous voulions non seulement planter des arbres, crée de nouveaux modèles de pensée mais surtout mettre en oeuvre de nouveaux modèles de vie économiques et sociales évolutionnaires. Qui nous permettent de modéliser un design de vie plus intelligent, plus solidaire et capable de fonctionner en mode collectif collaboratif en mobilisant les ressources et la créativité de tous, tout en préservant la vie privée de chacun. Nous avons travaillé sur un nouveau modèle : les chréodes. Des unités de vie et de solidarité organique d'une trentaine de membres fondées sur le contrat, qui respectent à la fois la diversité des membres, leurs biens, et leur autonomie, tout en les reliant par une charte commune, des moyens mis communs, des partages, des projets et des financement mutualisés, de l'entraide solidaire et la volonté d'expérimenter et de partager tous les outils de développement personnels, éducatifs, thérapeutiques et artistiques.

 

Réussira-t-on ? Notre action et notre mobilisation aideront-ils à stimuler d'autres possibles ?
Ce sera déjà ça !

© 2019 - Hassan Aslafy